Nouvelles orientales

Marguerite Yourcenar, Nouvelles orientales, Paris, Gallimard, 1938, 221 p. Récits entrecoupés d’aphorismes et d’aveux personnels, rédigés en 1935. Accompagné d’un court avertissement.

Couverture de l'édition originale

- Paris, Gallimard, 1963, 176 p. Édition révisée. Suppression de la nouvelle « Les Emmurés du Kremlin », modification de l’ordre de présentation des textes et du titre de deux nouvelles : « Le chef rouge » devient « La Veuve Aphrodissia » et « les Tulipes de Cornélius Berg » devient « La Tristesse de Cornélius Berg ». Révision stylistique très considérable pour plusieurs nouvelles. Thèmes et composition inchangés, sauf pour Kâli décapitée, assez considérablement modifiée. Ajout d’un post-scriptum. Épuisé.
- Paris, Gallimard, Coll. L’Imaginaire, 1978, 149 p. Réédition de l’édition de 1963 avec ajout d’une nouvelle : « La fin de Marko Kraliévitch ».
- Œuvres romanesques, Paris, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 1982, pp.1141-1220 et 1991, pp.1169-1248.

Nouvelles orientales se compose de neuf nouvelles tirées les unes de légendes ou de traditions littéraires du passé, situées fort loin dans l’espace et dans le temps, les autres placées dans le Proche-Orient de nos jours.

Fédération Wallonie-Bruxelles Commission Communautaire Française Région de Bruxelles-Capitale Ville de BruxellesTwitterFacebook